Les caractéristiques des séjours des Français en Normandie

(Publié le 30/01/24) –

Le service Observatoire de Normandie Tourisme s’attache à toujours mieux connaître les profils et les comportements des clientèles touristiques de la Normandie. En fin d’année 2023, il a fait appel à la société Kantar qui réalise chaque année, pour le compte de l’INSEE, une enquête baptisée « Suivi de la Demande Touristique des Français » (SDT) afin d’en extraire des enseignements valables sur les voyages réalisés par la clientèle domestique en Normandie.

Plus spécifiquement, le service Observatoire a souhaité concentrer sa recherche sur une analyse plus poussée par bassins de provenance des Français. L’étude du SDT a ainsi été scindée en 6 bassins émetteurs :

  • le bassin Francilien (Ile-de-France) qui concentre 39% des voyages personnels des Français en Normandie,
  • le bassin Normandie qui concentre 24% des voyages personnels des Français en Normandie,
  • le bassin Hauts-de-France qui concentre 16% de ces voyages,
  • le bassin limitrophe, qui regroupe les régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre Val de Loire et qui concentre 16% de ces voyages,
  • le bassin Sud qui regroupe les régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, PACA et Corse et qui concentre 8% de ces voyages,
  • le bassin Est, qui regroupe les régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est et qui concentre 4% de ces voyages.

Les enseignements sont multiples, viennent parfois confirmer des évidences, et peuvent également nous surprendre.

Les voyageurs Français en Normandie sont majoritairement des couples (42,3%), âgés de 50 ans et plus (48,1%), et appartenant à une catégorie socio-professionnelle supérieure (35,2%). La part des personnes qui voyagent en couple est jusqu’à 16 points supérieure chez les voyageurs en provenance des Hauts-de-France. La part des familles est, quant à elle, évaluée à 21,9% et ne concerne qu’une part plus faible des voyageurs. Cette part est légèrement surévaluée chez les voyageurs Franciliens (24,8%) et ceux du bassin limitrophe (23,2%), et elle est à l’inverse moins représentée chez les voyageurs des Hauts-de-France (13,1%) et du Sud (17,0%).

La voiture reste le mode de transport largement utilisé par près de 9 voyageurs Français sur 10 en Normandie, et cette part a eu même tendance à augmenter en 10 ans (+1,7 point). En zoomant sur les bassins de provenance, on observe que cette part est encore plus importante chez les voyageurs normands (90,0%), mais aussi tous ceux des régions limitrophes (91,5% pour le bassin limitrophe et 94,4% pour le bassin Hauts-de-France) illustrant ainsi la potentielle faiblesse de la desserte ferroviaire entre la Normandie et ses régions voisines, et peut-être une habitude ancrée de ces clientèles pour l’usage de la voiture, exceptée l’Ile-de-France.

L’usage du train (9,4% de l’ensemble des voyages des Français) est naturellement supérieur pour les voyageurs d’Ile-de-France (15,7%) qui bénéficient de plusieurs lignes directes dans l’ensemble de la région. Elle est également importante pour les voyageurs en provenance du Sud : 14,7%.

Durée de séjour, choix de l’hébergement, motif de séjour :

Retrouvez en détail toutes ces informations et plus encore en consultant l’étude complète

Contacts:
Alice Lebas
Romane Cauchye