La sélection 2021 des chambres d’hôtes du Figaro Magazine

(Publié le 03/05/21) –

Chaque année est attendue la sélection des chambres d’hôtes du Figaro Magazine. C’est l’un des tirages les plus importants de l’année, plus de 300 000 exemplaires et 1,5 million de lecteurs, offrant une belle visibilité pour les adresses retenues.

Le Figaro Magazine –
Page de couverture avril21

Dans un premier temps, en collaboration avec les Agences de Développement Touristique et les Comités Départementaux de Tourisme, Eure TourismeSeine-Maritime AttractivitéCalvados AttractivitéOrne Tourisme et Latitude Manche, nous avons présélectionné, parmi les nouveautés 2020 et 2021, des chambres d’hôtes pour la journaliste Guyonne de Montjou en charge du reportage sur la région Normandie. Répondant aux critères de la journaliste et du magazine, elle a visité les différents établissements et échangé avec les propriétaires. 

La sélection 2021 

La Queurie – Ecouché-les-Vallées (61)

Ô Saisons Ô Châteaux – Cesny-aux-Vignes (14)

Le Clos Saint-Sauveur – Bellême (61)

Le Manoir de Juganville – Saint-Martin-de-Varreville (50)

Le Castel Saint-Léonard – Falaise (14)

O Dela de l’O – Eu (76)

Le Domaine du Vert Bois – La Haye-du-Theil (27)

Les Gabrioleries – Courcy (50)

La Villa Octavia – Rives-en-Seine (76)

Le Clos de la Croix – Bayeux (14)

Retrouvez la liste des adresses sélectionnées par Le Figaro Magazine 

Témoignage d’Alexandra Bertin, propriétaire de la chambre d’hôtes O Dela de l’O à Eu : 

« J’ai été très heureuse d’accueillir Guyonne de Montjou fin mars dernier dans ma maison d’hôtes O Dela De L’O, Le 64 à Eu. Une vraie rencontre ! 

Après l’avoir récupérée à la gare, nous sommes allées faire le tour des trois Villes Sœurs (Eu, Mers-les-Bains et Le Tréport). Au-delà de la beauté de la région, c’est la diversité de paysages et de réalités qui lui a plu : mer/campagne/forêt, ville historique/station balnéaire/port de pêche. Le tourisme n’est pas la principale source de revenu de la région. Il s’agit bien d’une région vivante dans tous les sens du terme où tourisme cohabite avec industrie (verrerie, sanitaire, etc.) et pêche/agriculture.

Guyonne a beaucoup aimé la Ville d’Eu avec ses demeures et son histoire, celle de la Famille d’Orléans-Bragance.

Nous avons beaucoup échangé sur la genèse de ce projet de maison d’hôtes : après un parcours professionnel à Paris dans la communication, puis dans l’hôtellerie de luxe, mon envie était de créer un lieu de vie qui me ressemble pour y accueillir des hôtes en quête de services et de séjours authentiques. La notion de services se décline par une présence et une attention réelle à l’égard des voyageurs qui séjournent chez moi tant avant, pendant et qu’après le séjour. Ce qui compte, ce n’est pas que tout soit parfait mais que les voyageurs se sentent attendus et considérés. Comme chez Eu(x) mais en mieux ! »

Retrouvez également Le Figaro.fr en reconnaissance sur la Seine à vélo

Contact :
Alexandre Lelouey

Crédits photo Chambre d’hôtes O Dela de l’O © Gaëlle Le Boulicaut 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.